Digital Morpho ®

L'offre de service

Conception et évaluation d’offres de services numériques
Déploiement d’offres de services numériques
Intégration du levier digital dans les pratiques professionnelles
Assistance à maîtrise d’ouvrage de systèmes d’information
Intégration des évolutions digitales dans les pratiques métiers et dans les nouveaux emplois
Anticipation, intégration et accompagnement de la digitalisation des activités et des offres de services
Identification des impacts, définition et mise en œuvre des démarches d’accompagnement

La révolution digitale, j’ai compris merci. Vraiment ?

Il n’est pas un jour sans que l’on nous parle de la révolution digitale. Pourtant, lorsque l’on échange, on se rend compte rapidement que les niveaux de connaissance, de compréhension et d’appropriation sont follement hétérogènes et ce, au sein même des équipes, des organisations et entre fonctions.

Après deux ans de réunions, colloques et séminaires, les dirigeants assurent avoir compris et agir en réponse à la révolution digitale à l’œuvre. Cependant, le sentiment est totalement différent lorsque l’on se plonge (littéralement) dans l’effervescence de cette révolution copernicienne.

L’énergie, fruit du produit de la vitesse et de la puissance de cette révolution, est phénoménale et, selon le principe d’action / réaction, nous risquons de percevoir rapidement les effets dévastateurs – sans parler même des questions d’emploi – dans les équipes si les dirigeants n’accélèrent pas en matière de synchronisation et de mobilisation des collectifs.

Percevoir la révolution digitale

Si les dirigeants considèrent avoir intégré la révolution en cours, il convient toutefois de savoir que le foisonnement est rapide, insidieux, à ricochet et à double détente : ce n’est que le début et le frein à main n’est pas encore desserré… Les évolutions technologiques, économiques, sociales et managériales émergent de partout et créent des conditions de travail terriblement inconfortables.

Comprendre la révolution digitale

Comme dans toute tempête, chacun doit être à son poste et jouer son rôle. Toutefois, la révolution digitale s’apparente plutôt au tsunami. Aussi, elle est intrinsèquement génératrice de désorganisation et se traduit aujourd’hui par une cacophonie, ou au mieux une incompréhension polie et quelques couacs qui s’assimilent encore à l’expression d’un jeu de pouvoir, au sein des Comités de direction.

Agir… et vite !

Le premier réflexe observé aujourd’hui est de se jeter à corps perdu dans les vagues. Identifier la start-up à la mode, acheter l’abonnement qui nous fera des économies sans lire les clauses, acquérir l’application mobile sans se soucier de son interface avec l’ERP et / ou les autres systèmes de la maison, etc. Et puis on se mord les doigts. « C’est la faute à la DSI ! Elle ne répond pas assez vite… » « C’est la faute du métier ! Ils ne savent pas ce qu’ils veulent. » Dans ce dialogue de sourds, personne n’a raison.

Ce texte n’est pas simple à comprendre… à l’image de la révolution digitale en cours. Les dirigeants demandent aujourd’hui du conseil directement opérationnel pour répondre à l’urgence générée par le rythme des transformations. Toutefois, il convient de ne pas confondre vitesse et précipitation. La force d’une chaîne est égale à la force du maillon le plus faible.

L’urgence est donc de veiller à la cohésion des équipes en termes de maturité dans l’appropriation des enjeux de la révolution digitale. Deux personnes ayant compris n’ont pas nécessairement compris la même chose… qui plus est aujourd’hui ! Parallèlement, du fait de sa taille inhumaine, cette révolution requiert plus que jamais la mobilisation synchronisée de toutes les équipes à partir d’un socle de connaissances partagées et à l’appui d’un processus collectif de veille active.

Le partage des enjeux mutuels et la revue des impacts opérationnels revêtent un caractère primordial dans le contexte actuel afin de définir les véritables priorités.

Menu